Coronavirus: vous pouvez désormais demander un test PCR à votre médecin pour partir dans certains pays

Coronavirus: vous pouvez désormais demander un test PCR à votre médecin pour partir dans certains pays


En Belgique, nous pourrons nous faire dépister avant de partir dans certains pays, ce qui n’était pas permis. « C’est désormais légal », a annoncé Philippe Devos, président de l’ABSyM (l’Association Belge des Syndicats Médicaux), l’invité de Fabrice Grosfilley sur Bel RTL ce lundi matin.

Vous pouvez donc aller chez votre généraliste demander une prescription pour un test PCR, celui qui se fait par écouvillons dans le nez, et qui montre si vous êtes porteur ou non. Certains pays comme la Finlande, la Tunisie, la République tchèque l’exigent.

« Mon syndicat de médecins m’a assisté auprès de l’INAMI pour qu’on puisse avoir ces dépistages pour pouvoir partir à l’étranger. C’était interdit par la loi jusqu’à aujourd’hui. Sur le site de l’INAMI, une circulaire devrait apparaître pour le permettre. C’est tout nouveau », a indiqué Philippe Devos ce lundi matin.

« Pour certains, c’est la seule condition pour pouvoir partir à l’étranger. Des gens ont de la famille à l’étranger et je comprends qu’ils aient envie d’y aller. Ce dépistage PCR n’est pas obligatoire en Belgique car ce n’est pas d’un grand intérêt, mais d’autres pays l’estiment indispensable », a précisé Philippe Devos. « Il prouve qu’on est immunisé au moment X. Mais à la limite, ça peut être négatif, vous avez déjà le virus en vous, et deux jours après, vous le déclarez. C’est pour cette raison que ce n’est pas la panacée pour dire que vous êtes totalement protégé. »

Présent un test PCR négatif en Tunisie 

La Tunisie, qui rouvrira ses frontières le 27 juin, a annoncé qu’il n’y aurait plus de quarantaine obligatoire dans des hôtels à l’arrivée sur son territoire mais qu’elle exigerait des tests prouvant que les voyageurs ne sont pas atteints du nouveau coronavirus. A partir de jeudi, les Tunisiens rapatriés de l’étranger devront présenter un test PCR négatif effectué moins de 72 heures avant leur départ et passer 14 jours en quarantaine chez eux, a indiqué la présidence du gouvernement dans un communiqué. Jusque-là, la quarantaine se faisait obligatoirement en isolement dans des hôtels, durant 7 jours, et était suivie d’un isolement à domicile de sept jours également. Après le 27 juin, tous les voyageurs pourront entrer en Tunisie en présentant un test négatif de moins de 72 heures et sous réserve qu’ils n’aient pas de température. 

PARTAGEZ

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
À la une

Recommandés par la rédaction

Inscrivez vous à notre newsletter

Rejoignez le Réseau